La mer

LA MER

 (Tirouane Guirao / Séditio Amor)

 

Il y a tellement de mères

Qui ont perdu leurs enfants

Implorant la colère

Du cœur des océans.

Il y a tellement de femmes

Qui ont perdu leurs maris

Combattant les flammes

D'une mer qui leur a tout pris.

 

La mer a le sel

Des larmes inconnues

Les miennes sont celles

Des marins disparus.

 

Il y a tellement de copains

Qui ont perdu leurs potes

Mourir comme des marins

Un hommage à la flotte.

Il y a tellement d'enfants

Noyés dans la solitude

Qui ont perdu leurs parents

Au large des latitudes.

 

La mer a le sel

Des larmes inconnues

Les miennes sont celles

Des marins disparus.

 

Il y a tellement de patrons

Qui ont perdu leurs gars

Quand ils sont sur le pont

À braver les effrois.

Il y a tellement d'éléments

Qui nous tire vers le fond

Du navire imprudent

Aux risques de raison.

 

La mer a le sel

Des larmes inconnues

Les miennes sont celles

Des marins disparus.

 

Ils partent un matin

Avec leur pavillon

Ne sachant si demain

Ils reverront leur maison.

 

Copyright ©Tous droits réservés.

19.03.2015

SEDITIO AMOR

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. LISE mardi 19 Mai 2015

J'adore ce poème, il est prenant jusqu'au bout des tripes. Quand je le lie j'en ai les larmes aux yeux. Belle réussite.

2. LAURA lundi 06 Avril 2015

Très émouvant à lire, merci Séditio.

3. KARINNE mardi 24 Mars 2015

Très beau texte, merci pour toutes ses âmes qui ont perdues la vie dans nos océans.

4. ROSELINE lundi 23 Mars 2015

Bel hommage à tous les marins et leur famille.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : lundi 18 Mai 2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site