Collection "Une peinture de DEDE. Un poème de SEDITIO.

LE VERGER DES PENSEES

(Flammes vives 2015)

LE VERGER DES PENSEES

 

Cette une œuvre de Trussart

Reprise par Petit Homme

Une peinture, qui un soir

À réveiller le bonhomme.

 

Une prairie clairsemée

À côté d'une cabane

Une culture de fruitier

Qui émerveille mon âme.

 

Je pourrais tout imaginer

Que ma jeunesse est ici

Tous les moments de liberté

Qui causeraient des jalousies.

 

J'aurais aimé me dépêcher

Sur le chemin des écoliers

J'aurais pu partir à pied

Acheter du pain, du café.

 

J'aurais figé les papillons

Sur la photo en noir et blanc

J'aurais balancé mon ballon

Sur un nuage loin devant.

 

J'aurais pu ramasser les foins

Chasser les rats et les souris

Mettre le feu aux ballotins

Pour chanter toute la nuit.

 

Ce tableau est dans ma tête

Esquissé au crayon de bois

Je suis là quand lui nous guette

Je suis fier de toi, papa.

 Couverture flammes vives 2015Publié dans les flammes vives 2015 volume 2

 

 

SEDITIO AMOR

Copyright ©Tous droits réservés.

10.01.2014

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. LOUIS lundi 18 Mai 2015

Félicitation pour cette publication.

2. PHIL samedi 22 Février 2014

Belle lecture printanière.
Merci
Phil

3. CORNEILLE mardi 11 Février 2014

J'avais moi aussi la joie de vivre à la campagne. Très beau texte.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : lundi 18 Mai 2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site