QUAND LA HAINE S'EN MÊLE.

 Refrain.

 

La joie n'a hélas

Que des moments éphémères.

Elle laisse vite la place

À des moments de galère.

On jouit de la vie.

On vénère l'idéal.

Mais quand le plaisir s'oublie

On délaisse le moral.

 

À force d'y croire

On refuse la souffrance

On repousse la victoire

On accepte le silence.

 

La raison nous lâche

On perd sa lucidité.

Faut-il que l'on se fâche ?

Pour oublier la vérité.

 

Nos têtes se vident

On vit avec une arme

Une envie si limpide

Pour effacer nos larmes.

 

L'acte nécessite

Une folie passagère

Une annonce explicite

Une haine meurtrière.

 

Un vœu respectable

Pour un contrat personnel

Mais ce vœu est condamnable

Pour des faits au pluriel.

 

Copyright ©Tous droits réservés.

 

08.08.2013

 

 

 

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. JENA samedi 24 août 2013

C'est triste, mais moi aussi, je condamne lui suicides collectif ou les massacres innocents.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : samedi 24 août 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site