LES YEUX CLOS

En hommage aux victimes de l'attentat de BOSTON, le 16 avril 2013.

 

Je découvre l'horreur

Dans un reflet rougeâtre

Ankylosé par la douleur

Je me sens écarlate.

 

Je m'entraîne à courir

Mais pas à deviner

Que ma vie tienne à un fil

Qui a failli se couper.

 

Je courrais pour la fierté

En plein centre de BOSTON

Je n'avais pas dans l'idée

De mourir tel un homme.

 

Assommer par les Meaux

Je comprends tout de même

Que c'est l'acte d'un salaud

Éblouis par la haine.

 

 

Copyright ©Tous droits réservés.

16.04.2013

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. marie terra vendredi 03 mai 2013

beau texte, merci

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : mardi 16 avril 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site