UN COUP DE BINIOU.

(Michel Bonnargent / Séditio Amor)

 

La gloire ne vit pas

Quand sonne la révolte

Que chacun à en-soi

La main sur un colt

La raison est la voix

Des lois qui l’emportent.

 

Un rêve de reine

Sénile et austère

Guidait par la haine

Ministre de la guerre

Condamne sans gêne

Une Irlande insulaire.

 

Leur terre ne suffit pas

Il faut envahir

Ce pays qui pourra

Très bien leur offrir

Un règne au-delà

Des eaux à franchir.

 

De voir l’agression

S’étonner du pourquoi

L’enfant sédition

Un jour, peuplera

Les rangs rébellion

Du pouvoir des combats.

 

Ces hommes fusillés

Aux femmes gémissantes

Des parfums alizés

Aux vagues déferlantes

Un hommage noyé

Au large des hurlantes.

 

Un peuple irlandais

Qui brise ces rêves

Un pays mutilé

Qui exclut la trêve

Des hommes insurgés

La main sur le glaive.

 

Les messages de paix

Qui tapissent les murs

Prouvent bien les reflets

De toutes ces blessures

Ils crient liberté

Et fuient les injures.

 

Comme un coup de biniou

Elle doit retentir

Liberté à genoux

Elle doit les faire fuirent

Couronnes et cailloux

Tout ça doit finir.

 

Copyright ©Tous droits réservés.

31.05.2011 

 

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. VALERIE mardi 28 Juillet 2015

A chanter à la ST PATICK... :)

2. RENAUD mercredi 07 Mai 2014

Ca me rappel MISS MAGGY

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : lundi 18 Mai 2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×