PETIT HOMME

 

(Il est difficile, pour certains adolescents de communiquer avec leurs pères, et malheureusement, ils le regrettent longtemps après, quand il est trop tard.)

 

 

Je dois l'aimer sans cesse

Après l'avoir pleuré

Je sens cette faiblesse

À l'aube de mes pensées.

Toutes ces années passées

À l'ombre de ta présence

Me rappel les yeux mouillés

Les bonheurs de mon enfance.

Petit par ta hauteur

Tu ne parlais pas d'amour

Mais grand dans le cœur

Tu pardonnais en un tour.

Je ne dois pas oublier

Les souvenirs de tes voitures

Les regards que tu portais

Aux sentiments de tes peintures.

Ces souvenirs cultivés

Dans le jardin familial

Me font bien retrouver

Le goût d'une vie sociale.

Je sentais cette relation

Comme un poids un peu pesant

Nos drôles de prestations

Quand j'étais adolescent.

Maintenant que tu es parti

Tu n'es plus là à mes côtés

Mais je sais que ta vie

Dans ma tête, elle est gravée.

Le passé c'est le passé

Il est bien temps d'y repenser

Je sais qu'il fallait parler

Mais le dialogue était fermé.

N'hésitez pas à profiter

De vos parents que vous aimiez

Voyez ce qu'il en résulte

La vie change un adulte.

 

SEDITIO AMOR

08.10.2010

Copyright ©Tous droits réservés.

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. GéGé lundi 09 avril 2012

Très beau texte.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site