L’AMIE DES CROÛTES.

(La vie banale, mais sympathique d’un boulanger de campagne.)

 

refrain

Au matin des croissants

Au midi du pain blanc

Pour goûter, une Viennoise

Pour souper, une danoise

 

Il y met tout son cœur

Car il a cette passion

Je le vois de bonheur

Quand j’achète mon pain rond

 

La tête dans la farine

Les mains dans le pétrin

Debout dans sa cuisine

Il malaxe son pain

 

Il conçoit ces éclairs

Et autre Paris-brest

Que vend la boulangère

Au client bien modeste

 

Cette boutique c’est sa vie

L’odeur y est forte

Quand tu rentres, tu oublies

Que t’achètes des biscottes

 

Au son du klaxon

À l’entrée du village

Une troupe de personnes

Regroupant tous les âges

 

Viennent tous pour parler

Des nouvelles biens pensées

Contre quelques monnaies

Un morceau de pain complet

 

Quatorze heures bien sonnées

C’est la fin de sa journée

Il devra se coucher

Il l’a bien mérité

 

SEDITIO AMOR

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. PASCAL samedi 01 février 2014

CELA DONNE ENVIS D'ACHETER SON PAIN. ENCOURAGEONS ENCORE SES PETITS ARTISANTS QUI PASSENT DANS NOS VILLAGES.

2. JUSTIN jeudi 01 mars 2012

Je suis boulanger et je suis bien comptant de voire un poème sur ma proféssion, merci beaucoup.
justin

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site