IMPOSTEUR

(Moi les dieux, je les vois plus tôt comme des menteurs, des bons à rien, des imposteurs.)

 

Il a su être pour beaucoup

Un objet, un prêtre, un gourou

Même autour du coup

Il est devenu bijoux

Il faut être fou

Et s'imaginer du coup

Qu'une icône puisse à son goût

Faire un monde sans remous

 

Refrain:

Ils l'ont imaginé comme créateur

Comme pour avoir un instructeur

Je le vois plutôt comme un menteur

Un frelatant, un imposteur

 

 

Je n’est pas dans l'idée

Que notre vie se soit créée

Sur ces paroles gravées

Que cette image a exporté

Pour exposer à ces curés

tranquillement, ils ont gobé

qu'une grande majorité

À trouver fidélité

 

Refrain:

Ils l'ont imaginé comme créateur

Comme pour avoir un professeur

Je le vois plutôt comme un menteur

Un coup de vent, un imposteur

 

On parle de lui partout

Quand un Être est dans le trou

On parle de lui surtout

Quand le miracle arrive d'un coup

Mais pourquoi il s'en fou

Quand l'homme meurt à genoux

S’il était vraiment partout

On en viendrait toujours à bout

 

Refrain:

Ils l'ont imaginé comme créateur

Comme pour avoir un instructeur

Je le vois plutôt comme un menteur

Un bon à rien, un imposteur

 

Il aurait dit non à la mort

Mais il ne doit pas connaître

La tristesse de voir ce corps

En vie, mais toujours inerte

peut-on subir ce sort

pas pouvoir faire sa retraite

avoir le droit à la mort

Quand les médecins sont obsolètes

 

Refrain:

Ils l'ont imaginé comme créateur

Comme pour avoir un professeur

Je le vois plutôt comme un menteur

Un charlatan, un imposteur

 

Ils osent même affirmer

Pour vous dire qu'ils sont « nazes »

Êtres vraiment un peu simplets

Pour renier les chambres à gaz

Pour eux, ce n’est pas sorcier

Les guerres c’est une phase

Pour pouvoir s'installer

De l'Europe au Caucase

 

Refrain:

Ils l'ont imaginé comme créateur

Comme pour avoir un instructeur

Je le vois plutôt comme un menteur

Un dictateur, un imposteur

 

Même la fécondité

Pour eux, c’est sacré

Ils interdisent à avorter

Pour ne pas vouloir tuer

Mais se moque de l’après

L’enfant, sera-t-il bien aimé ?

 

Pour finir ce petit jeu,

je n’ai pas de dieux

Je n’ai rien à faire avec eux

La seule excuse qu’a dieu

C’est qu’il n’existe pas

Alors, arrêtez avec tout ça

 

SEDITIO AMOR

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×