BOUANA

(Enzo Castelli / Séditio Amor)

Ne te retourne pas

Bouana bouana

Il ne faut plus voire ca

Bouana bouana

Quand tu repense à ça

Bouana bouana

Ferme les yeux et crois

Bouana bouana

Que tout s'arrangeras

Bouana bouana

Et que tes chefs d'états

Bouana bouana

Reconstruiront pour toi

Bouana bouana

Un joli monde de rois

 Bouana bouana

 

Tous ensembles

On se rassemble

Pour combattre

Et pour accroître

Des idées

Pour la sauver

Elle est mythique

C'est ton Afrique

 

Les rêves que tu feras

Bouana bouana

Tu les devineras

Bouana bouana

Tu les raconteras

Bouana bouana

A tes jolies Mama

Bouana bouana

Et elles feront pour toi

Bouana bouana

Je l'espère en tous cas

Bouana bouana

Ton OBAMA à toi

Bouana bouana

Qui te sortira de là

Bouana bouana

 

Tous ensembles

On se rassemble

Pour combattre

Et pour accroître

Des idées

Pour la sauver

Elle est mythique

C'est ton Afrique

 

Quand tu trouveras

Bouana bouana

Un homme pour tes états

Bouana bouana

Une femme pourquoi pas

Bouana bouana

Réagir tu pourras

Bouana bouana

Des idées il y en a

Bouana bouana

Mais il faut pour ca

Bouana bouana

Plus regarder en bas

Bouana bouana

Et tu te relèveras

Bouana bouana

 

 

Tous ensembles

On se rassemble

Pour combattre

Et pour accroître

Des idées

Pour la sauver

Elle est mythique

C'est ton Afrique

 

Mis en musique par ENZO CASTELLI.

ENZO CASTELLI

http://enzo-castelli.blogs.fr/

ECOUTEZ.

 

BOUANA seditio amor/enzo castelli

 

 

 WEB EMISSION: Présentation du duo par TALENT ZAPPING

Reportage de CHRISTOPHE TIXIER

 

 

 

 

 

  

Date de dernière mise à jour : lundi 18 mai 2015

  • 8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Carole Brown Chalifoux
    • 1. Carole Brown Chalifoux Le jeudi 01 février 2018
    Félicitation! Seditio
  • KIMLOVE
    • 2. KIMLOVE Le lundi 06 juillet 2015
    Encouragement pour un continent potentiellement économique.
    Bien vu.
    Kim
  • GERALD
    • 3. GERALD Le samedi 08 novembre 2014
    Très beau texte. Si ça pouvait sauver l'Afrique.
    Merci
    Gerald

Ajouter un commentaire