Créer un site internet

LE PIANISTE

 

Il a quatre vingt huit touches

Pour animer la soirée

De BERGER au festival manouche

Son book est complet.

Il mime de sa bouche

Sur un simple tabouret

Il n’a pas l’air farouche

Quand il joue MOZART ou BIZET.

 

Il caresse les blanches

Puis il frappe les noires

C’est une avalanche

De son répertoire.

Il attendrit l’ambiance

D’un concert de notoire.

Il rythme la cadence

Sur un jazz plein d’espoir.

 

Il joue des pédales

Du clavier et de la queue

Pour certain c’est un régal

Quand les autres sont heureux

Pour d’autre c’est un voile

Un acteur mystérieux

La scène lui est égale

C’est un artiste rigoureux.

 

Combien de ses belles notes ?

Ont étaient martelées

Combien de tous c’est potes ?

Ont carrément étaient bluffés

Il revisite les cinquante tops

Tout se qu’on aimé danser

Pour lui c’est le jackpot

Mais il est épuisé.

 

Demain il ne jouera plus

Car les salles sont fermées

Son solfège s’est perdu

Sur le chemin des curés

Il n’aura plus de revenus

Mais une messe assurée

Fera plus de convenus

Que d’artistes payés

 

Copyright ©Tous droits réservés.

8/01/2021

SEDITIO AMOR

Chateau albe la romaine 4

  • 6 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Lastours
    • 1. Lastours Le vendredi 10 décembre 2021
    [08/12/21 08:41]
    Et toi aussi tu es un superbe musicien qui sait jouer avec les mots.
    Bravo pour ce beau travail.
  • JIM
    • 2. JIM Le vendredi 10 décembre 2021
    [06/12/21 12:49]
    Parce que je suis musicophile, mais non musicien, snif ! j'aime bien ton poème. Quand on aime la musique, on aime tout d'elle !
    Un peu d'humour ne dépare pas la chose : "Il joue des pédales
    Du clavier et de la queue"... Ah bon ! Bien sûr !
    "Mais une messe assurée
    Fera plus de convenus
    Que d’artistes payés "... vous m'en direz tant... que ça ?

Ajouter un commentaire

 
×